S'occuper soi-même d'un logement donné en location est difficile mais pas impossible dès lors que l'on dispose de suffisamment de temps. Cela permet d'économiser les frais de gérance à verser à un administrateur de biens. Mais les tâches à assumer sont multiples, répétitives et parfois fastidieuses : trouver un locataire solvable, rédiger un bail, dresser un état des lieux, calculer les provisions pour charges, envoyer des quittances, assurer l'entretien du logement, etc. Tour d’horizon de ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans l’aventure de la gestion locative directe !

Vous devez être disponible pour bien gérer

La principale qualité requise d’un bailleur qui veut gérer son bien en direct est la disponibilité. Administrer soi-même demande du temps. Les tâches liées à la mise en location d'un logement, à sa gestion courante et à l’accomplissement des formalités de départ du locataire représentent en moyenne 108 heures de travail par logement sur 3 ans (la durée d'un bail), soit 36 heures par an...

Vous devez être impliqué pour faire respecter vos droits

Le bailleur qui gère ses locations en direct a intérêt à avoir un minimum de motivation. Seul face à la règlementation tatillonne sur les rapports bailleurs-locataires, vous devez être en mesure de faire valoir vos droits et, surtout, de faire respecter ses obligations au locataire. Pour y parvenir, vous devez vous impliquer à chaque étape de la vie du bail et mettre régulièrement vos connaissances à jour !

Vous pouvez optimiser la rentabilité de vos biens loués

Gérer votre patrimoine locatif présente un avantage considérable : vous restez seul maître à bord ! Vous pouvez améliorer sensiblement la rentabilité de votre investissement à un double titre : en réduisant les frais et en valorisant votre capital...