Pour faire le tri et choisir des sites pertinents, le plus efficace est de taper votre requête dans un moteur de recherche type Google ou Bing, en précisant la localisation géographique du bien. Puis de comparer les offres des cinq premiers sites référencés. Avant de vous lancer, vérifiez leur fréquentation, c’est-à-dire le nombre d’internautes qui les visitent régulièrement. Un site peu consulté, et donc mal référencé, ne présente pas grand intérêt.

Sites spécialisés ou généralistes

Tous les sites internet qui publient des annonces immobilières ne sont pas faits sur le même modèle. Certains, créés par les réseaux d’agences type Century 21, les syndicats professionnels comme la Fnaim ou les professionnels du net comme SeLoger ne sont pas accessibles directement aux particuliers. Pour pouvoir y déposer votre petite annonce, vous devez nécessairement passer par un agent immobilier.

D’autres sont réservés exclusivement aux annonces des particuliers. Parmi eux, certains sont spécialisés dans l’annonce immobilière (pap.fr, entreparticuliers.com ou apparticulier.com) alors que d’autres sont généralistes et diffusent tous types de petites annonces (paruvendu.fr, vivastreet.fr, leboncoin.fr ou topannonces.fr ).

Signalons aussi le portail Explorimmo qui regroupe les offres de location provenant à la fois des professionnels et des particuliers. Il vous permet de déposer votre offre à coté de celles des professionnels.

Sites gratuits ou payants

De nombreux sites d’annonces sont gratuits (vivastreet.fr, leboncoin.fr, secondemain.fr, apparticulier.com, etc.). Il suffit de remplir un formulaire en ligne indiquant vos coordonnées et comportant le libellé de votre annonce. Après validation, elle est mise en ligne immédiatement. D’autres sites sont payants. Les prix varient en fonction la notoriété du site choisi : 10 € par mois pour les moins chers jusqu’à 50 € pour les plus chers.

Bien sur, il n’existe pas de délai moyen pour trouver un locataire, tout dépend de l’importance du marché locatif, de la situation du bien à louer, de sa superficie, de son état, etc. Les professionnels estiment qu’il faut compter deux mois pour un bien situé dans une agglomération moyenne. Soit une centaine d’euros dépensés. Une solution économique, comparable au coût d’une recherche par voie de presse, bien moins onéreuse que le recours à une agence immobilière.

Des petites annonces enrichies

Sur internet, la consultation des annonces est libre et gratuite. Cette facilité d’accès à l’offre locative assure à votre logement une exposition optimale, beaucoup plus importante que celle offerte par un journal ou un agent immobilier.

Surtout, l’annonce publiée sur un site internet peut souvent être enrichie de photos, d’une vidéo (« visite virtuelle ») ou de divers plans permettant de localiser le logement par rapport aux écoles, aux hôpitaux, aux transports en commun, etc. Des « plus » qui permettent aux locataires de faire une première sélection et aux propriétaires d’attirer des candidats à priori séduits par le bien à louer.